3 règles d’or pour éviter les mauvaises surprises quand on magasine une auto usagée – Blogue LesPAC

3 règles d’or pour éviter les mauvaises surprises quand on magasine une auto usagée

voiture_usage_vente

Que ce soit pour l’achat d’une première voiture ou simplement pour dénicher une bonne affaire, le marché des véhicules d’occasion est une option économique et pratique… en autant que vous fassiez toutes les vérifications nécessaires au préalable!

Ce n’est pas le choix qui manque sur le marché des véhicules d’occasion : la section des voiture usagée sur LesPAC contient des dizaines de milliers d’annonces! Il y a fort à parier que vous y trouverez la voiture qui vous plaît à bon prix.

Toutefois, ce qui a toutes les apparences d’une bonne affaire peut se transformer en très mauvaise surprise si vous ne prenez pas les précautions nécessaires. Rappelez-vous que les recours sont peu nombreux lorsqu’on achète une voiture usagée auprès d’un particulier.

Voici trois règles d’or à respecter pour éviter les ennuis.

1. Renseignez-vous sur les types de fraude les plus courants

Bien que les services de modération des sites de petites annonces parviennent à intercepter la quasi-totalité des fraudeurs, certains parviennent malgré tout à se faufiler entre les mailles du filet.

Une tentative de fraude débute généralement par un véhicule affiché à un prix extrêmement bas, pour attirer les acheteurs en quête d’une bonne affaire. Si c’est trop beau pour être vrai, méfiez-vous!

Souvent, les fraudeurs se présentent comme étant à l’extérieur du pays et proposent de faire livrer le véhicule, puis demandent à l’acheteur de payer un acompte avant son envoi. D’autres utilisent des sites frauduleux afin de voler des renseignements personnels ou des informations bancaires.

Pour minimiser les risques, assurez-vous d’avoir un contact par téléphone ou en personne avec le vendeur, et ne transmettez aucune information personnelle par courriel. Évitez aussi de verser de l’argent à l’avance et privilégiez le paiement en argent comptant, si possible.

Pour en savoir plus sur la prévention de la fraude sur les petites annonces, consultez les conseils de sécurité de LesPAC.

2. Obtenez l’historique du véhicule d’une source sûre

Il est essentiel de vérifier les antécédents d’un véhicule d’occasion avant l’achat : historique de propriété, dommages antérieurs, droits de rétention, etc. C’est le meilleur moyen d’éviter les mauvaises surprises.

Le Registre des droits personnels et réels mobiliers permet de vérifier si le véhicule a été donné en garantie ou s’il est affecté par une dette. C’est une vérification importante, car vous pourriez être tenu responsable des dettes de l’ancien propriétaire une fois en possession du véhicule. Le coût d’une vérification varie entre 3 et 9 $.

Vous pouvez également vérifier les antécédents du véhicule en déposant une demande à la Société d’assurances automobile du Québec (SAAQ). Ce dossier vous permettra de savoir s’il a été reconstruit, de connaître le nombre de propriétaires successifs et de vérifier l’usage qui a été fait du véhicule.

Pour vous simplifier la vie, vous pouvez obtenir toutes ces informations et plus encore dans un rapport complet auprès de ressources comme CarProof, pour une cinquantaine de dollars. Ce rapport comprendra en outre les informations sur les dommages et accidents subis par le véhicule, les rappels non réglés, les réclamations d’assurance, les relevés d’odomètre, et les vols.

Pour obtenir ces informations, sachez que vous devrez avoir en main le numéro d’identification du véhicule (NIV), que pourra vous fournir le propriétaire.

3. Inspectez le véhicule et effectuez un essai routier

Avant de vous engager avec le vendeur, assurez-vous de pouvoir inspecter le véhicule – idéalement de jour – afin de voir toute égratignure, bosse, fissure ou dommage apparent.

Même si le véhicule a visuellement l’air en très bon état, mieux vaut effectuer un essai routier d’au moins 30 minutes pour vérifier que tout fonctionne correctement. Portez attention à au moindre bruit suspect. Pensez aussi à tester tous les accessoires (phares, climatiseur, clignotants, radio, fenêtres électriques, etc.). C’est aussi une façon de vérifier si le confort, l’ergonomie et le comportement routier du véhicule correspondent à vos besoins.

Pour être certain de ne rien oublier, vous pouvez consulter ce guide pratique produit par CarProof.

Si vos connaissances en mécanique sont limitées, vous pouvez toujours demander une inspection indépendante par un mécanicien.

Bon magasinage!

Simon

Simon Granger est responsable des contenus chez LesPAC. Il aime le café, le point-virgule et les mots croisés, entre autres.