La mijoteuse: une façon pratique et économique de cuisiner – Blogue LesPAC

La mijoteuse: une façon pratique et économique de cuisiner

Mon amie France m’en avait vanté les vertus. Question de me convaincre, elle m’a même servi un super mijoté de porc aux pommes après une journée passée au spa entre filles. Dieu sait qu’après une journée à se faire masser et bichonner, la dernière chose qu’une fille a envie, c’est de cuisiner. Mais surprise, de retour chez elle, la maison embaume d’un délicieux parfum, le vin blanc est au frais et la table est mise. Il ne reste plus qu’à servir. Wow! Comment t’as fait ça! Je n’ai rien fait, c’est la mijoteuse!

Bon, bon…

Et voilà que ma collègue Diane en remet. Elle aussi cuisine beaucoup à la mijoteuse. Avec le retour des journées plus froides, elle me parle de mijotés d’automne, de plats indiens à faire damner un saint.

Ses arguments en faveur de la mijoteuse :

–        C’est économique puisque la mijoteuse nous permet d’utiliser des coupes de viande de moins bonne qualité puisque la cuisson lente attendrit les viandes.

–        C’est rapide puisque la veille, tu prépares ton plat : viande de ton choix, légumes de saison coupés grossièrement, épices et hop! Au frigo.

–        C’est pratique puisque le lendemain matin avant de partir au boulot, tu branches la mijoteuse et le tour est joué !

–        Et c’est surtout délicieux et réconfortant à souhait puisque lorsque tu rentres de travailler, le souper est prêt. Oh miracle !

Les trucs et conseils de Diane :

–        Congeler les restants pour les lunchs.

–        Acheter une mijoteuse programmable qui démarre au moment voulu, pour le nombre d’heures voulu et qui se met en mode réchaud lorsque le temps est écoulé.

Bon appétit!

Marie-Claude

 

Marie-Claude

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude Veillette a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision avant de se joindre à l’équipe de Mediagrif comme spécialiste de contenu et coordonnatrice marketing en janvier 2012. Au fil des ans, elle a travaillé comme journaliste, chef de pupitre et chef d’antenne pour différentes stations de radio telles qu’Info690, CKAC, 98,5 FM et CHLT notamment. Elle a aussi occupé les fonctions de reporter pour la Télévision de Radio-Canada en Estrie, à Montréal et à Vancouver, en plus de travailler comme journaliste, chef de pupitre et chef d’antenne pour les réseaux privés TQS, V Télé et TVA.